Tour de chant à l’épicerie

[Article paru sur le site Web de la commune d’Aire-la-Ville]

Lorsque Sébastien Gabriel (Sébastien Couture à la ville) a proposé à Imma de transformer pour quelques heures le Croissant Timbré en salle de spectacle, elle n’a pas hésité une seconde. C’est grâce à cette collaboration que samedi Aire-la-Ville s’est offert un 5 à 8 musical.

croissant_timbre_photo
Sébastien, en habitué des cafés théâtre, a su s’approprier ce lieu insolite et faire face à la chaleur (à grands coups de bières) et aux allées et venues de quelques clients surpris qui, désireux d’aller acheter du pain, se sont retrouvés en plein concert.

Le public s’est installé sur la terrasse, ou à l’intérieur de l’épicerie, et s’est laissé entraîner par la voix douce et parfois puissante du chanteur qui, accompagné de sa guitare, a entamé un tour de chant en trois parties. Il a repris les chansons des plus grands interprètes français avec entre autres Brassens, Aznavour, Ferré, Gainsbourg, a emmené son public à la rencontre du « Petit bonheur » de Félix Leclerc, s’est promené dans « Le Sud » de Nino Ferrer et a dansé entre « Le jazz et la java » de Nougaro.

D’origine québécoise Sébastien Gabriel a également interprété des chansons de chez lui, avec une version très régionale de « Marche à l’ombre » de Renaud qui, en québécois, s’est transformée en « Prends ton trou ».

Sébastien ne se contente pas d’avoir une belle voix et de maîtriser la guitare à la perfection, il est également auteur-compositeur. Ses chansons nous ont promenés du côté de la rue de Carouge, nous l’avons suivi dans ses délires hypocondriaques et nous nous sommes invités au buffet coquin d’une marquise avant de filer avec Fifi et son vélo.

Pari réussi pour cette première musicale à l’épicerie, et tous espèrent que cette première ne sera pas une dernière !

Texte et photo Catherine Poupaert – 7 septembre 2013

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *